Forum rpg Twilight
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rendez-vous sur Over Light Version 2 pour une version récente du forum Very Happy

Partagez | 
 

 Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
♠ Vampire Sanguinaire ♠

☼ Crédits : Eden memories (vava) tumbrl (signa)
☼ Date d'inscription : 18/02/2015
☼ Messages : 258
☼ Célébrité : Alexander Skarsgard
☼ Âge du Perso : 10 000 ans
☼ Race : Vampire sanguinaire
☼ Don : Léthargie Hallucinatoire :Samaël plonge sa/ses victimes dans une léthargie hallucinatoire. Cette Hallucination est réelle pour le cerveau et les blessures qui y sont causées le sont réellement. Si on y meurt, on meurt réellement. Seul les vampires se réveille alors.
☼ Localisation : Russie, Tamara, perdu dans mon deuil et ma rage
☼ Occupations : Veilleur; veiller sur ces cadets et s'assurer qu'ils ne fassent pas n'importe quoi
☼ Amour(s) : Anciennement Feu Aro Volturi, maintenant mon premier amour Amaël .
☼ Disponibilité rp : dispo
☼ Multi-comptes : Sevastian Yavor, Marcus Volturi
☼ Humeur : en deuil
avatar
Samaël Blade
MessageSujet: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Mar 24 Fév - 22:58


Graceless angel





Tamara, Louisiane, État-Unis d'Amérique... S'était un endroit étrange entre le moderne et le... bayou? Oui, s'était bien la comparaison que je pouvais faire et que j'aimais bien. Je n'aimais pas quand s'était trop "aujourd'hui", malgré que je devais m'y faire. Le temps continuait de couler comme l'eau d'une rivière et les humains d'évoluer même si s'était souvent en pire qu'en bien.

J'étais restée une semaine en Italie où j'avais rencontré Aro Volturi, mon amant, mon tendre, le roi de mon coeur puisqu'il n'était pas mon "Roi vampirique". J'eu un petit sourire en me souvenant de notre première rencontre, de notre première nuit et de notre souper dans un camping sauvage. Les pauvres humains, mais après tout ils n'étaient que du bétails. Je m'étais un peu sentit coupable vers la fin de la semaine, n'ayant appelé Xavier qu'une seule fois. Mon pauvre fils! J'espérais ne pas l'avoir inquiété et que Nikolaï avait bien pris soin de lui, le protégeant de Lucïa qui s'était fait plus mordante avec l’évocation de son nouveau végétarisme. Ah les enfants!

Mais je le reverrais bientôt mon petit vampireau. Je l'avais appelé avant de quitté l'Italie pour lui dire de me rejoindre à Tamara, s'était ma première destination sur le nouveau continent. Pourquoi? Oh, simplement parce que j'en avais eu vent avec une touriste qui avait fini comme quatre heure. Je lui avais réservé une première classe, voulant qu'il voyage dans le confort. J'étais peut-être le "Diable" pour les humains, et plusieurs vampires, mais j'étais avant tout un père aimant pour mes enfants. Au travers les âges j'avais amassé plus de richesse que les hommes ne pouvaient en rêvé, alors autant en profiter pour gâter mes chéris.

Cela faisait quoi, vingt-quatre heures que j'étais en ville? J'avais réservé une suite dans la pension des Cullen, un charmant petit clan de végétarien qui avaient piqué ma curiosité au vu de leur régime semblable à celui de Xavier. Peut-être pourraient-ils me donner conseil pour aider mon enfant vers son nouveau régime? Mais j'avais aussi réalisé un petit problème... Autre les habits que je m'étais offert en Italie, je n'avais pas grand chose comme vêtements... Hum, ennuyant comme situation, surtout que les humains avaient habituellement de grande garde robe...

C'est ainsi que je m'étais retrouvé à déambuler dans le Centre Ville, vêtu d'un costard gris par dessus une veste blanche rentré dans mon pantalon noir. J'avais avec moi ma canne sertie d'un crâne, un véritable crâne trempé dans l'argent liquide et qui provenait d'un jeune dhampire que j'avais tué il y a des siècles de cela pour punir un vampire qui m'avait manqué de respect.

Finalement j'avais trouvé cette jolie petite boutique; Chez Alice. Déjà le nom était mignon comme tout et au vu des habits dans la vitrine cela me donnait envie d'entrer. Je n'avais pas jeter un coup d'oeil aux habits féminin, n'étant même pas attiré par la gente féminine, malgré que je les trouvais jolis. Peut-être que mes filles trouveraient leur bonheur ici quand elles décideraient de venir nous rejoindre? Je réalisais que je ne savais même pas où elles étaient et un léger sentiment d'inquiétude me gagna avant de disparaître. Elles étaient fortes comme des dragons, elles sauraient se sortir de tous les problèmes que leur mort attirerais. Je commençais à regarder les habits pour homme, ignorant ce qui m'irait ou non, la mode n'était pas réellement mon truc...


voilà voili, premier rp o/

© Great Thief sur Epicode

☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Soul sister
I remember the day that we met. There was no way that I could forget you. So I followed you home ans I waited 'til you were alone and I crept into your room while you slipt. I laid next to you. But I knew, that I clould never let you go.×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin & Vampire Végé ♥

☼ Date d'inscription : 13/12/2014
☼ Messages : 419
☼ Célébrité : Ashley Greene
☼ Race : Vampire Végétarien
☼ Don : Peut voir l'avenir
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Jasper Cullen <3
☼ Multi-comptes : Maddyson Lanter, Jacob Black, Dylan O'Connor et Manon McAlister Brandon
avatar
Alice M. Cullen
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Mer 25 Fév - 13:41





Ma vie partait en miette. Cela n'allait pas en s'améliorant, de jour en jour je perdais le contrôle de tout. Ma vie de végétarienne vacillait, sa lumière s'éteignait peu à peu et je ne savais quoi faire pour éviter cela. L'appel du sang se faisait si ardant. Je savais au fond de moi que tout serait plus simple si seulement j'acceptais de planter mes crocs dans la chair tendre et chaude d'un pauvre humain. Alors plus rien n'aurait d'importance, une toute autre Alice apparaitrait! Une Alice ignorant le bien connaissant que le mal et n'ayant aucune conscience....

Oui tout serait plus simple... Mais comme dans toute les histoires, il y avait un mais... Et ce "mais" cette fois n'était pas négligeable. C'était un "mais" ou je pouvais tout perdre. Perdre ce qui comptait le plus au monde pour moi... Ma famille... Et encore plus mon âme-sœur.

Je me trouvais au magasin, l'esprit perdu dans mes pensées. Depuis quelques semaines désormais je n'arrivais plus vraiment à me concentrer. J'essayais d'envisager divers avenir pour moi mais à chaque fois je perdais tout... Je désespérais. Je tentais tant bien que mal de me plonger dans mes créations et dans mon magasin. Ce dernier était ouvert depuis des jours déjà mais je n'avais pas encore eu le cœur à faire l'inauguration, je n'avais pas le cœur en fête et de voir tout les gens de la ville n'allait pas m'aider alors je reportais sans cesse. Quelques personnes étaient néanmoins venus au magasin mais c'était surtout des adolescentes qui avaient du temps à perdre entre deux cours.

Moi je me plongeais dans mon travail et Jasper faisait de même. Depuis ce jour, ou Jil avait senti mon désir pour Priam et le soir ou il avait... ou il m'avait fait payer ce baiser, plus rien n'était comme avant. Nous cachions les apparences, il savait que je l'aimais et je savais qu'il m'aimait, mais nous n'avions pas encore trouvé le courage de parler de nos passés respectif. Nous nous étions réconcilier tendrement cette nuit là, mais en aucun cas résolu notre problème.

Notre problème était surement l'ennui, la routine. L'époque ou nous avions toujours des ennemis commençaient réellement à me manquer. A ces époques, nous étions heureux plus que jamais. A cette époque je me sentais vivante.

Chaque jour qui se levait je souriais, j'affichais un masque qui ne reflétait pas mon intérieure. L'ennui s'était emparé de tout mon être et je ne savais comment m'en défaire.

La petite cloche de la porte d'entrée du magasin retenti ce qui me sortie instantanément de mes pensées. Je rajustais ma jolie petite robe à fleur afin d'être présentable et quittais l'arrière boutique pour rejoindre mon visiteur.

Avant même de le voir je sus à l'odeur qu'il dégageait que c'était un vampire. L'homme se retourna pour me faire face. Il portait un costume de bonne coupe et de bonne griffe, ce qui indiquait un goût certain pour les vêtements, ou du moins un goût certain pour le luxe. Et il avait... une canne... Cette canne avec ce crâne... Ce n'était pas possible... Je portais mon regard sur mon invité mystère... Le destin me frappa cruellement une nouvelle fois...

Un souvenir s'imposa à moi...

J'étais jeune, fraichement transformé il y a quelques mois à peine. Je n'avais toujours aucun souvenir de ma vie d'humaine et je m'en moquais royalement. Je venais de vivre les semaines les plus fantastiques de ma vie. Priam... Ce vampire m'avait appris la vie dans tout les sens du terme. J'avais été son élève. Je m'étais sentis comme une déesse dans ses bras. J'étais unique à ses yeux, du moins avant qu'il ne m'abandonne. Mais ce n'était rien . J'avais toute mon éternité devant moi. Un jour je le retrouverai j'en suis certaine. J'avais rejoins un groupe de Vampire sanguinaire qui tuait à tout va les humains.

Moi je ne les tuais pas, j'avais des scrupules à leur ôter la vie, je buvais leur sang et c'était mes comparses qui les tuaient. Un jour l'un d'entre eux parla d'une légende. Un vieux vampire résiderait en Russie. D'après lui, il serait aussi vieux que le monde lui même. C'était ridicule. Nous étions éternels mais nous devions bien avoir une date de péremption... Non? Quoiqu'il en soit j'avais suivi tout le groupe en Russie. Je ne savais pas pourquoi je les suivais car j'avais une toute autre quête. Je devais rejoindre ce jeune homme dans ce restaurant de Philadelphia. Je ne voulais pas le rater....

Mais une part de moi m'ordonnais de suivre mon groupe "d'amis..." Alors je les suivis. Le voyage avait duré des jours avant notre arrivé en Russie. C'était la toute première fois de ma vie que je quittais l'Amérique. Nous avions atterrir dans un étrange petit village ou les gens ne semblaient pas étonné de la couleur de nos yeux. Je ne parlais pas un mot de Russes mais certain du groupe si. Ils demandaiten partout des renseignements sur la légende du Vampire sans âge. Pour la discrètion, nous pourrons repasser.

Maintenant que j'étais là, je me sentais ridicule. Mais une nuit, un jeune homme assez étrange nous rejoignit. Il était magnifique. Il avait un visage d'ange mais lorsqu'il s'abreuva à la jugulaire d'un humain je compris qu'il n'avait d'angélique que son apparence. Je ne comprenais pas ce qu'il disait. Un de mes amis m'indiqua que cet homme s'appelait Ivan et il ne connaissait aucun vieux vampire, et il n'avait entendu parlé d'aucune légende de ce genre...  Mais je savais qu'il mentait. Je ne savais comment, mais j'avais la certitude qu'il mentais aussi bien sur son prénom que sur la légende. Je le sentais au plus profond de mon être.

Nous avons passé la soirée tout ensemble à rire, à bavarder et surtout à boire du sang chaud directement aux jugulaires des humains. A un moment de la soirée, j'avais regardé cet homme.  Il avait plongé sont regard dans le mien transperçant mon âme... Il mentait, je le savais, il cachait quelques choses de très important mais je n'avais aucune idée de ce que cela avait pu être.... Mais ce regard me glaça jusqu'au sang...

Après cela, je ne m'étais pas éternisé et j'avais bien vite quitté la Russie quittant mes amis sans leur dire au revoir. A ce moment là je n'avais eu qu'une obsession: Aller dans ce petit restaurant...

Quelques semaines plus tard, j'avais appris la mort de mon groupe d'amis. Etait-ce cet Ivan qui les avait tué?!?


Le souvenir s'évapora me ramenant dans la boutique. Je regardais cet homme. C'était lui. Je ne pouvais me tromper. Il lui ressemblait comme deux gouttes d'eau.... Pourquoi était-il ici??? Pourquoi le destin se jouait de moi en ramenant mon passé par bride... Je perdais pied.

Mais depuis le temps peut-être ne se souvenait-il plus de moi? Après tout moi je l'avais reconnu qu'à sa canne. Mais avec ma chance bien connu...

-Bonjour, puis-je vous aider?, lançai-je à sont intention.




☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vampire Sanguinaire ♠

☼ Crédits : Eden memories (vava) tumbrl (signa)
☼ Date d'inscription : 18/02/2015
☼ Messages : 258
☼ Célébrité : Alexander Skarsgard
☼ Âge du Perso : 10 000 ans
☼ Race : Vampire sanguinaire
☼ Don : Léthargie Hallucinatoire :Samaël plonge sa/ses victimes dans une léthargie hallucinatoire. Cette Hallucination est réelle pour le cerveau et les blessures qui y sont causées le sont réellement. Si on y meurt, on meurt réellement. Seul les vampires se réveille alors.
☼ Localisation : Russie, Tamara, perdu dans mon deuil et ma rage
☼ Occupations : Veilleur; veiller sur ces cadets et s'assurer qu'ils ne fassent pas n'importe quoi
☼ Amour(s) : Anciennement Feu Aro Volturi, maintenant mon premier amour Amaël .
☼ Disponibilité rp : dispo
☼ Multi-comptes : Sevastian Yavor, Marcus Volturi
☼ Humeur : en deuil
avatar
Samaël Blade
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Mer 25 Fév - 20:33


Graceless angel





Les ténèbres qui avaient envahies ma vie s'envolaient. Je retrouvais un semblant de lumière qui, je le savais, éclaireraient enfin de nouveau ma vie. J'avais passé un millénaire à me morfondre sur la mort d'une âme soeur qui ne l'était pas, négligeant ainsi mes enfants qui avaient fait leur vie, passé le temps et défoulés leurs sentiments. J'avais de la chance que nos relations n'ait point changé, j'aurais pu les perdre a jamais! Et ça, je ne l'aurais pas supporté. Nikolaï savait trouver les argument, Xavier la présence et mes filles... comment passer le temps alors que Maïça était lui-même.

Et maintenant il y avait Aro.

Il était ma seconde moitié, il ne pouvait être autrement! Comment pouvais-je me sentir si complet, combler à ses côtés? Il était mon Adonis, mon inspiration, le seul que je voyais même dans une foule ou dans une tempête de neige! Un simple regard dans ses yeux carmins et tous mes soucis s'envolait, son corps contre le mien et tous mes muscles se détendaient, un sourire et j'étais sur un nuage. Oui, je reprenais pied, je sortais définitivement de ma léthargie de 3200 ans! Mais serais-ce un bien ou un mal pour le monde?

Aujourd'hui les humains m'affublaient de plusieurs noms les uns aussi amusant que les autres. Santana, Satan, le Malin, Légion, St-Mickaël, Lucifer, le Diable, Belzébuth... Le Mal personnifié! Le Poison de Dieu...

Ces surnoms étaient amusant et tellement ridicules! Mais l'humain était ce qu'il était; éphémère et ayant peur de la mort. Il avait battit une religion autour d'un Dieu inexistant, prenant le nom d'une terreur, d'un être qui était connu pour apporter le chaos et la souffrance pour en faire son enfant déchu qui damnait les pauvres mortels. J'en avais presque recracher le sang que je buvais quand j'avais vu ça! Moi, dans une religion... Moi, un ange déchu? Mais l'humain avait mit le doigt sur une vérité; j'étais le mal à l'état pur. C'est 3200 ans m'avaient adouci, mais le Monstre était toujours présent dans sa cage doré et ne demandait qu'à sortir, grattant aux barreaux, marchant en rond, il attendait son heure.

Mais cette heure tarderait, car je ne laisserais sortir "Satan" que lorsque cela sera des plus amusant et qu'il y aura des gens pour le voir à l'oeuvre.

Mais il y avait une chose que même le Diable en moi était incapable de faire; Comprendre la mode actuelle.

Comme un bel idiot j'étais planté devant les habits humains greffé et les uns aussi beau que les autres. Cela serait si dommage de les salir avec du sang humain! Moi qui aimait faire dans le sanglant parfois, jouer au chat et à la souris, couper ici puis là. Je me souvenais des nuis de passions qu'Amaël et moi avions après une chasse fructueuse et où nous en sortions dégoulinant. Nous étions irrésistibles l'un pour l'autre et qu'importe l'endroit où nous étions nous nous laissions aller à la passion qui nous consumait.

Mais encore une fois mes pensées déviaient des vêtements. De toute façon, Aro et douceur faisaient deux. Il fallait que je pense à m'acheter du simple linge pour mes chasses ou doubler certains articles au cas où mon tendre s'amuserait encore a m'arracher mes vêtements, comme je le lui rendais.

Finalement j'entendis du bruit dans l'arrière boutique, des pas de velours s'approcher de moi. Je n'avais pas besoin de sentir l'air une seconde fois pour s'avoir qu'il s'agissait d'un vampire, une femme, sans nul doute jeune car elle n'était pas silencieuse dans son arrière boutique. Finalement je me tournais pour encré mon regard carmin dans ceux doré de la jeune vampirette qui me faisait face. Ainsi était-elle une végétarienne, sans doute l'une de ces Cullen. Je lui offris un sourire poli et m'inclinais légèrement, la laissant me détailler.

Je la vie s'arrêter sur ma canne et dans ses yeux je lu la surprise. Ce pourrait-il que nous nous soyons déjà rencontré? Hum, son visage ne m'était pas inconnu, mais pourtant je n'arrivais pas à mettre de nom dessus. Elle n'était pas bien vieille cette vampire, plus jeune que moi, plus jeune qu'Aro et certainement pas au-delà des 150 ans, même moins à première vu. Elle semblait aussi avoir faim, mais là n'était pas la question. Où l'avais-je vu?

Oh vu de son âge, ça ne pouvait qu'être sur mon territoire. Mais j'avais pour coutume de tuer tous ceux qui s'y aventurait, m'amusant d'abord avec eux comme le ferait n'importe quel vampire, puis je les éliminais lentement. J'étais devenu une légende dans le monde vampire; le Vampire sans âge.

S'était mon malheur car plusieurs vampires venaient pour me rencontrer ou simplement pour voir si cette pacotille était vrai. Bien sûr que cette légende était vrai, un peu exagéré, mais vrai. Je n'étais pas vieux comme le monde, merci pour moi, mais j'étais ancien ça oui. Mais alors, si je l'avais rencontré sur mon territoire, cela voulait dire qu'elle m'avait échappée. Non, que je l'avais laissé partir. Personne ne m'échappait. Mais pourquoi l'avoir laissé partir?

Sans doute pas pour sa beauté, ni pour son don si elle en avait un... Hum, la seule raison que je puisse laissé partir quelqu'un serait que celui-ci avait ou devait rencontrer son âme soeur. J'étais cruel, mais de là à faire souffrir quelqu'un en lui arrachant sa seconde moitié? J'avais eu goût de ce que cela faisait et je l'appliquerais à d'autre, mais comme punition, pas pour une broutille. Donc, je la connaissais, mais pas son nom. Je lui souris humblement.

- "Bonjour très chère, il s'avère que je suis parti en voyage sur un coup de tête et que... hum je n'ai pas vraiment songé à emporté une valise avec moi" je rigolais de ma propre stupidité du moment. " Et je ne suis pas très doué avec la mode d'aujourd'hui, pourriez-vous me conseiller?" lui demandais-je avant de lui faire un baise main. "Je suis Samaël Blade, mais vous pouvez m'appelez Samaël"


voilà voili, premier rp o/

© Great Thief sur Epicode

☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Soul sister
I remember the day that we met. There was no way that I could forget you. So I followed you home ans I waited 'til you were alone and I crept into your room while you slipt. I laid next to you. But I knew, that I clould never let you go.×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin & Vampire Végé ♥

☼ Date d'inscription : 13/12/2014
☼ Messages : 419
☼ Célébrité : Ashley Greene
☼ Race : Vampire Végétarien
☼ Don : Peut voir l'avenir
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Jasper Cullen <3
☼ Multi-comptes : Maddyson Lanter, Jacob Black, Dylan O'Connor et Manon McAlister Brandon
avatar
Alice M. Cullen
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Mar 3 Mar - 16:18





J'avais peur. Tout mon corps était en alerte. Etait-ce vraiment lui qui avait tué mes "amis"? Et si c'était lui, était-il venu me tuer??? Je ne savais pas quoi penser. Tout ma vie volait en éclat par petite bride et je n'y avais aucun contrôle. Il aurait juste fallu un peu de sang humain et tout cela ne serait plus... Oui je pourrais enfin voir tout les avenirs possible, chaque décision, chaque choix des gens que je connaissais... Tout serait si simple... Mais je me devais de résister.

Mon cher invité me regarda un peu plus que la normal.  Alors il se rappelait de moi... Mais rien chez lui ne m'effraya. Au contraire... Il était sanguinaire certes, mais je sentais au fond de lui de la bonté d'âme... C'était si étrange que cela me perturbait.

Il prit la parole et en riant, il m'informa qu'il était partit en voyage mais sans valise. Je ne pouvais que le comprendre que trop bien. Combien de fois j'étais moi-même partie sur un coup de tête sans vêtement de rechange. La dernière fois c'était lorsque j'étais partie cherché Jake à Forks... Heureusement que j'avais laissé quelques vêtements dans notre ancienne villa.

Puis il me demanda de le conseiller tout en se présentant et fini par un baise main... Je n'en revenais pas. C'était un Gentleman comme il n'y en avait plus de nos jours... J'étais littéralement sous le charme. Il avait un côté de douceur qui me faisait un peu penser à mon mari. C'était étrange. Samaël Blade... Alors c'était son vrai nom... Il m'avait menti il y a de cela des années mais il voulait cacher sa véritable nature. Je serais prête à parier ma vie que cet homme était le vampire que nous étions partie chercher en Russie. Tout en lui me prouvait que j'avais raison.

-Ravie de vous voir Mr Blade, je veux dire Samaël. C'est avec plaisir que je vais vous aider avec la mode des humains de nos jours. Vous ne pouviez mieux tomber, je suis une experte en mode.

Je me retournais du coté de la boutique ou il y avait les vêtements hommes.

-Comme vous pouvez le voir, nous avons le choix, de la simple tenue de tout les jours aux costumes, et dans le fond nous avons des pyjamas. Si évidement vous en mettez un la nuit.

Oh mon Dieu, je n'en revenais pas de ce que je venais de sortir... Ma pensée avait été plus rapide que ma parole... Quelle idiote je pouvais faire... Je repris tout de même mes explications comme si de rien n'était. Heureusement que je ne pouvais plus rougir.

- Avez vous une idée de ce qui vous voulez, Samaël? Sachez que je peux vous faire des tenues sur mesure également. Tout ce que vous voyez dans cette boutique a été fait de mes propres mains.

Et j'étais fière de mon travail, alors s'il voulait que je devienne sa styliste, ce serait un plaisir, s'il voyageait, il me ferait connaitre de part le monde ainsi.


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vampire Sanguinaire ♠

☼ Crédits : Eden memories (vava) tumbrl (signa)
☼ Date d'inscription : 18/02/2015
☼ Messages : 258
☼ Célébrité : Alexander Skarsgard
☼ Âge du Perso : 10 000 ans
☼ Race : Vampire sanguinaire
☼ Don : Léthargie Hallucinatoire :Samaël plonge sa/ses victimes dans une léthargie hallucinatoire. Cette Hallucination est réelle pour le cerveau et les blessures qui y sont causées le sont réellement. Si on y meurt, on meurt réellement. Seul les vampires se réveille alors.
☼ Localisation : Russie, Tamara, perdu dans mon deuil et ma rage
☼ Occupations : Veilleur; veiller sur ces cadets et s'assurer qu'ils ne fassent pas n'importe quoi
☼ Amour(s) : Anciennement Feu Aro Volturi, maintenant mon premier amour Amaël .
☼ Disponibilité rp : dispo
☼ Multi-comptes : Sevastian Yavor, Marcus Volturi
☼ Humeur : en deuil
avatar
Samaël Blade
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Jeu 5 Mar - 4:13


Graceless angel





Le sang humain était un pur appel à la gourmandise pour les vampires, surtout les jeunes vampireaux sans expérience et à qui ont avait pas apprit la bonne façon de se contrôlé. S'était moi qui avait enseigné à ma descendance vampirique comment s'y prendre, comment étancher leur soif, comment se contrôlé alors qu'ils étaient naissants. Moi-même s'était mon créateur qui m'avait appris et ils utiliseraient cette même méthode avec leur propre descendance maudite et ainsi de suite. Je souris à l'idée d'être un grand-père vampirique.

Mais je gardais se sourire intérieurement car je voyais la peur dans tout l'être de ce jeune enfant. Elle me craignait et s'était limite si elle ne tremblait pas. Je souris gentiment à la jeune vampirette pour la rassurer, je ne voulais pas lui faire du mal simplement par plaisir de la chose, après tout j'avais besoin d'elle pour m'aider à choisir mes vêtements... Si Aro apprenait ça j'étais mort.

Plus je regardais la propriétaire des lieux et plus je me disais que j'étais sûr de l'avoir vu sur mon territoire. Elle était sans doute trop jeune pour avoir entendu parler de moi, de mon nom, alors ce n'était sans doute pas cela qui la faisait trembler. Ce qui signifiait qu'une chose; nous nous étions déjà croisé et j'avais joué mon rôle de vampire ignorant la légende du vampire sans âge. Une question me vint alors en tête; pourquoi l'avais-je épargné? Mais je souris intérieurement. Je ne l'avais pas fait pour rien...

Je fini par me présenté, lui demandant son aide en expliquant ma situation et lui fit un baise-main qui sembla la faire tomber sous mon charme de gentleman. Il était vrai que plus personne n'agissait ainsi. S'était triste, car je trouvais que s'était la meilleure façon de montrer son respect, de ne pas tomber plus bas que le fond du baril. Je restais gentleman en toute circonstance, sauf avec ma tendre moitié qui avait le don de faire partir le masque de gentleman pour ne laisser que moi et une certaine intimité que je n'avais pas avec mes autres amants.

La jeune vampire me confirma qu'elle m'aiderait avec joie, m'arrachant un sourire plus que ravi et qui disait; vous me sauvez la vie. Et s'était le cas. Je n'allais pas appelé mon amant à l'aide en lui disant que j'étais incapable de me choisir des vêtements... il allait rire de moi! J'étais soulagé d'être tombé sur une experte.

- "Vous m'en voyez ravi. Je ne me voyais pas appeler mon tendre en lui demandant de l'aide pour choisir mes habits. Déjà qu'il est italien, je suis sûr d'en entendre parler pour les dix siècles à venir" je rigolais doucement, j'aurais du dire pour les dix millénaires à venir...

Je me tournais aussi du côtés des habits masculins.

- "Je prendrais de tout, simple tenu comme costume, ce que je préfère porter, mais il faut dire qu'une certaine personne à la mauvaise habitude d'arracher mes vêtements..." je soupirais, souriant légèrement en secouant la tête plus amusé par la chose qu'autre chose avant de rigoler à sa dernière information sur les pyjamas. "Je vous en prendrais un volontiers, j'ai demandé une chambre dans la Pension Cullen. Un clan végétarien à ce que j'en sais, comme mon plus jeune fils Xavier et je ne voudrais pas causé une situation embarrassante...." J'eu un petit sourire, j'étais plus habitué a dormir nu dans mes draps, mais vivre avec d'autres vampires et humains demandait du discernement.

- "Je me laisse entre vos mains très chère, je vous fais confiance. Et ne soyez pas gênée, je ne suis pas pudique sur ce genre de chose. Après tout, j'ai traversé des âges où il n'y avait pas la pudeur de nos jours" j'eu un doux rire avant de la regarder dans les yeux. "J'ai pu déduire que vous étiez l'une des Cullen de la pension, puis-je connaître votre doux nom très chère?"

J'étais très curieux en effet.


voilà voili, premier rp o/

© Great Thief sur Epicode

☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Soul sister
I remember the day that we met. There was no way that I could forget you. So I followed you home ans I waited 'til you were alone and I crept into your room while you slipt. I laid next to you. But I knew, that I clould never let you go.×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin & Vampire Végé ♥

☼ Date d'inscription : 13/12/2014
☼ Messages : 419
☼ Célébrité : Ashley Greene
☼ Race : Vampire Végétarien
☼ Don : Peut voir l'avenir
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Jasper Cullen <3
☼ Multi-comptes : Maddyson Lanter, Jacob Black, Dylan O'Connor et Manon McAlister Brandon
avatar
Alice M. Cullen
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Ven 10 Avr - 18:32



Samaël était ravi que je l'aide car il ne voulait pas demander de l'aide à son compagnon. Un compagnon Italien... Cela me faisait automatiquement penser aux volturi... Tout en regardant la collection, il ne pu s'empêcher de me confier que sa tendre moitié ne pouvait s'empêcher d'arracher ses vêtements, ce qui me fit sourire. Parfois Jasper et moi, nous nous comportions pareil aussi quand le désir était trop ardent... Mais ca, c'était avant malheureusement... Dorénavant, il était devenu distant et je ne pouvais m'en prendre qu'à moi...

Puis il m'apprit qu'il avait pris une chambre à la pension. Donc il ne savait pas qui j'étais, il ne se souvenait pas de moi. Alors c'était un simple concours de circonstance et rien d'autre. Contrairement à Priam, il n'était pas là car il se souvenait de moi. Soudainement, je parus tout de suite plus détendu. Cet homme me fit rire quand il parlait de créer une situation embarrassante à la pension. Je pouvais donc en déduire qu'il dormait nu, ce qui ne devait pas être un spectacle désagréable. Bien au contraire même.

Il se laissait entièrement entre mes mains d'experte et me demanda par la même occasion mon prénom car il avait déduit que j'appartenais à la famille Cullen. Il était très observateur. Après tout il avait l'avantage des siècles, alors c'était bien normal d'avoir cette capacité. Il dégageait de ce vampire une Aura particulière. Je n'arrivais pas à le cerner. Je ne savais pas s'il était ici pour le bien de la ville ou pour le contraire... Je savais qu'il était Russe, qu'il avait un fils et un amant Italien. Et qu'il était âgé... D'habitude si peu d'élément me permettait de cerner une personne mais là... Rien...

-Je m'appelle Alice Cullen, mais vous pouvez m'appeler Alice. Vous avez un très bon sens de la déduction.

Je le regardais en détail. Je ne pouvais pas lui conseiller n'importe quelles tenues. Il y avait quelques choses en lui qui faisait qu'il devait porter du sur mesure.

-Pour vous dépanner, je vous conseille ces tenues.

Je me dirigeais vers les collections et en sortie des tenue de ville, des costumes et des pyjamas.

-Tenez, essayez les, ce doit être votre taille, vous avez une cabine juste là. Par contre, si vous me le permettrez, j'aimerai prendre vos mensurations afin de vous faire des vêtements sur mesure afin que selon tombe au plus juste sur votre corps, et vous mettra ainsi en valeur.

Il avait une prestance qui devait être reflété par ses tenues.



☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vampire Sanguinaire ♠

☼ Crédits : Eden memories (vava) tumbrl (signa)
☼ Date d'inscription : 18/02/2015
☼ Messages : 258
☼ Célébrité : Alexander Skarsgard
☼ Âge du Perso : 10 000 ans
☼ Race : Vampire sanguinaire
☼ Don : Léthargie Hallucinatoire :Samaël plonge sa/ses victimes dans une léthargie hallucinatoire. Cette Hallucination est réelle pour le cerveau et les blessures qui y sont causées le sont réellement. Si on y meurt, on meurt réellement. Seul les vampires se réveille alors.
☼ Localisation : Russie, Tamara, perdu dans mon deuil et ma rage
☼ Occupations : Veilleur; veiller sur ces cadets et s'assurer qu'ils ne fassent pas n'importe quoi
☼ Amour(s) : Anciennement Feu Aro Volturi, maintenant mon premier amour Amaël .
☼ Disponibilité rp : dispo
☼ Multi-comptes : Sevastian Yavor, Marcus Volturi
☼ Humeur : en deuil
avatar
Samaël Blade
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Lun 29 Juin - 5:34

Les colombes ne sont pas toutes blanches, comme les anges.
When angels falls with broken wings, the darkness try to make them evil, but sometime, somebody save them.
Je savais que je devais garder la venu d'Aro secrète, mais comment pouvais-je résister de parler de lui? De cet être à qui je souhaitais ravir le célibat officiellement et, naturellement, de façon éternel et à jamais. N'était-ce pas à cela que des âmes soeurs étaient prédisposer à vivre? Un amour vrai, qui durerait aussi longtemps qu'ils vivraient et qui les suivraient dans la mort. Et puis dire qu'Aro était Italien était une façon de parler, il avait des ressemblances comportementales, mais mon Adonis était Grec. D'où le choix de ma chambre à la pension.

Alors que je regardais la végétarienne, elle sembla se détendre après que j'eu parler de la pension, comme si elle était soulager, mais de quoi? Peut-être m'avait-elle reconnu de nom, qui sait? Les miens, ma petite famille, avaient inspiré une terreur plus sombre encore que les Volturis car nous n'avons pas de pouvoir. Juste notre coordination, notre lien de famille, notre intelligence, mais, surtout, notre puissance au combat. Nous étions vieux, avions été entraîner dès notre création à nous battre. Voilà ce que nous étions, des démons, des maîtres guerriers.

Je souris en entendant le doux rire cristalin de vampirette. Sans doute avait-elle comprit l'allusion en disant "créer une situation embarrassante", mais pas pour moi. Quoi que celui qui me verrait dans mon simple appareille risquerait les foudres d'un certain roi vampire italien passablement possessif et jaloux. Je souris mentalement à cette pensée, fugace, de ma moitié arrivé en colère à cause de cela et tuant l'impudent qui aurait oser poser ses yeux sur moi. S'était tout à fait son genre! Il était si imprévisible ce vampire... Et s'était ça que j'aimais chez lui. Comme j'aimais chez cette jeune femme l'aura qui se dégageait d'elle. S'était une vampire pleine d'énergie et de bonne humeur! Le genre d'être qui met du soleil quand le ciel est orageux.

Je m'inclinais doucement lorsqu'elle se présenta.

- "Alice, comme dans le conte de Lewis Carroll. J'adore cette petite fille qui se plonge dans son univers que l'on ne sait s'il est imaginatif, ou réel. Après tous, ne sommes nous pas aussi des personnages de contes comme ce bon vieux Dracula?" J'eu un léger sourire. "Ravi de vous rencontrer, Alice, serait-il possible que nous nous soyons vu auparavant? Votre visage me semble familier vous savez?"

Puis je regardais les tenus qu'elle me présenta. Elle était toutes très jolies, même les pyjamas, quoi que ces derniers ne me serait pas de la plus grande utilité d'ici un certain temps! Mais il n'était pas l'heure de songer à des bains de minuit. Je souris lorsque la vampire aux yeux d'or demanda à prendre mes mesurations.

- Bien sûr, vous pouvez très chère, cela fait bien longtemps que je n'ai pas eut d'habit fait entièrement sur-mesure. Mais avec l'âge, il y a bien des choses qui paraissent parfois futile et qui nous échappes. Sans doute le lot de notre longue existence.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin & Vampire Végé ♥

☼ Date d'inscription : 13/12/2014
☼ Messages : 419
☼ Célébrité : Ashley Greene
☼ Race : Vampire Végétarien
☼ Don : Peut voir l'avenir
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Jasper Cullen <3
☼ Multi-comptes : Maddyson Lanter, Jacob Black, Dylan O'Connor et Manon McAlister Brandon
avatar
Alice M. Cullen
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Dim 26 Juil - 21:07



En plus d’être sexy, cet avait de la culture. Il faisait allusion à Alice du pays des merveilles, et il avait raison, nous étions nous aussi des créatures imaginaire, du moins aux yeux des humains. Puis mon visage perdit un peu de son sourire lorsqu’il me demanda si nous ne nous connaissions pas car mon visage lui semblait familier… J’avais le droit de prendre ses mensurations je sourirais de nouveau.

-Merci. Effectivement au fils des décennies beaucoup de choses deviennent futiles à nos yeux. Je pense que c’est tout simplement car on sait que la vie humaine est trop courte et qu’il ne faut pas s’encombrer de choses vaines, alors cette réflexion nous la pratiquons dans notre éternité.


Je l’accompagnais à la cabine d’essayage.

-Je vous laisse vous déshabiller, enfin je veux dire vous mettre en sous vêtement afin que je puisse prendre vos mesures et ensuite je vous laisserais essayer les tenues.

Avant qu’il ne rentre dans la cabine, je pris mon courage à deux mains.

-Nous nous sommes déjà rencontrée. Mais à l’époque, je m’appelais Alice Brandon et j’étais si on peut dire sanguinaire. Nous avions parcouru la Russie à la recherche d’une légende sans la trouver. Du moins c’est ce que je croyais jusqu’à aujourd’hui.


Je marquais un temps de réflexion puis je rajoutais plus pour moi-même : J’étais avec un groupe d’ami qui n’est plus de ce monde.

Je regardais Samaël droit dans les yeux.

-Je crois qu’à l’époque, vous m’avez laissé volontairement la vie mais je sais pourquoi…



☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Vampire Sanguinaire ♠

☼ Crédits : Eden memories (vava) tumbrl (signa)
☼ Date d'inscription : 18/02/2015
☼ Messages : 258
☼ Célébrité : Alexander Skarsgard
☼ Âge du Perso : 10 000 ans
☼ Race : Vampire sanguinaire
☼ Don : Léthargie Hallucinatoire :Samaël plonge sa/ses victimes dans une léthargie hallucinatoire. Cette Hallucination est réelle pour le cerveau et les blessures qui y sont causées le sont réellement. Si on y meurt, on meurt réellement. Seul les vampires se réveille alors.
☼ Localisation : Russie, Tamara, perdu dans mon deuil et ma rage
☼ Occupations : Veilleur; veiller sur ces cadets et s'assurer qu'ils ne fassent pas n'importe quoi
☼ Amour(s) : Anciennement Feu Aro Volturi, maintenant mon premier amour Amaël .
☼ Disponibilité rp : dispo
☼ Multi-comptes : Sevastian Yavor, Marcus Volturi
☼ Humeur : en deuil
avatar
Samaël Blade
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Lun 27 Juil - 3:05

Les colombes ne sont pas toutes blanches, comme les anges.
When angels falls with broken wings, the darkness try to make them evil, but sometime, somebody save them.
Je sentais le regard de la brune sur mon corps comme la caresse du vent, comme des doigts de fées chatouillant mon épiderme. Mais bien sûr, ce n'était qu'illusion et j'étais plutôt ravi que ma moitié ne soit pas là, sinon que serait-il rester de la pauvre Alice? Je ne crois pas qu'elle aurait été reconnaissable ou encore qu'il n'en soit rester la moindre poussière ou cendre. Mais comment lui en vouloir? Je connaissais ma beauté, mais malheureusement pour elle mon coeur avait déjà été ravit. Plus d'une fois, deux en fait. Et cette fois, je comptais bien ne pas perdre ma tendre moitié.

Mais le visage de la colombe cendrée ne m'étais pas inconnu. S'était comme un mot sur le bout de la langue, mais cette fois s'était un souvenir au bord de l'esprit. Comme de la fumée, je n'arrivais pas à l'attraper, à l'emprisonner dans mes mains. Mais j'oubliais cette pensée à son sourire, le lui rendant. Elle était si charmante et adorable, si elle n'aurait pas déjà fait partit d'un clan, je lui aurais demander de me rejoindre. De rejoindre mon clan tout simplement. Je ne recherchais pas des vampires pour leur don, comme Aro, mais par leur coeur. J'aimais prendre sous mon aile les êtres perdu, ou seul. J'hochais doucement la tête sous ses réflexions, les trouvant plus que logique.

Je la laissais me conduire jusqu'aux cabines d'essayages que je trouvais bien plus spacieuses que celles des boutiques de bas prix - bas de gamme et j'en étais ravis. Je n'étais pas de petite taille et il était parfois peu pratique d'être de ma grandeur, mais d'un autre côté je ne pouvais pas m'en plaindre! Je lui fit par finalement de mon sentiment que nous nous soyons déjà rencontrer, et elle le valida. Je ne me sentis pas coupable quand elle mentionna ses amis morts, je ne lui offrit qu'un petit sourire désolé.

- Navré très cher, pour vos amis, mais je n'aime pas à avoir d'autres vampires sur mes Terres et à l'époque je n'aimais pas que l'on s'intéresse à moi. Je suis une antiquité, je suis âgé de plus de 10 000 ans d'existence. Que l'on s'intéresse à ma personne pour cet âge, que l'on vienne chez moi m'importuner à ce sujet... alors que j'étais en deuil de mon âme soeur...

Je soupirais doucement.

- Je vous ai laisser vivre, cela est vrai, car j,ai sentit en vous quelque chose de différent et à vous voir aujourd'hui, je suis heureux d'avoir suivit mon instinct. À l'époque où j'ai pris l'éternité comme amante, s'était la loi du plus fort et les vampires avaient leur propre territoire. Si vous le franchissiez, vous pouviez être tué simplement pour avoir mi un seul pied sur des Terres qui n'étaient pas votre. J'en ai malheureusement garder la mauvaise habitude.

Je retirais une partie de mes vêtements, ceux de mon torse que je pliais et posais sur le banc dans la cabine.

- Mais cela est le passé, on ne peut malheureusement pas le changer. Et il est mieux ainsi, car seul les Dieux savent ce qui pourrait être arriver si les choses avaient été différentes.
crackle bones

☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Soul sister
I remember the day that we met. There was no way that I could forget you. So I followed you home ans I waited 'til you were alone and I crept into your room while you slipt. I laid next to you. But I knew, that I clould never let you go.×
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin & Vampire Végé ♥

☼ Date d'inscription : 13/12/2014
☼ Messages : 419
☼ Célébrité : Ashley Greene
☼ Race : Vampire Végétarien
☼ Don : Peut voir l'avenir
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Jasper Cullen <3
☼ Multi-comptes : Maddyson Lanter, Jacob Black, Dylan O'Connor et Manon McAlister Brandon
avatar
Alice M. Cullen
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   Lun 27 Juil - 21:21



Allait-il se souvenir de moi ? Jeune, sanguinaire aux yeux rouges, insouciante de la vie ? Allait-il me tuer sur place après toutes ces décennies ? Je ne le savais pas. Je le regardais, j’attendais une réaction de sa part. S’il me tuait, tout serait tellement plus simple, plus de doute, plus de choix cornélien. Il n’y aurait que le repos éternel….

Lorsqu’il parla, je me rendis compte aussitôt qu’il se souvenait de moi. Le savait-il avant que je parle de mes amis ? Ou alors lui avais-je tout simplement rappelé ?
Je comprenais pourquoi il avait mis fin à la vie de mes amis. Nous l’avions considéré plus comme une bête curieuse qu’un homme. Qui aimerait se faire importuner par des jeunes vampires insouciant et stupide, surtout en période de deuil ? Personne !

Il m’avait épargné grâce à un pressentiment. Devais-je lui en être reconnaissante ? Je repensais à ma vie depuis ce jour. Qu’est ce qui aurait été différent si j’étais morte avec le reste de mes amis ? Rien !
Non, bien évidement que non ! Beaucoup de choses aurait été différente et je le savais très bien… Je n’aurais jamais rencontré Jasper, mon âme-sœur, ma vie… Il serait surement encore dans les méandres du sang humains. Nous n’aurions jamais rencontré le reste de notre famille, et pire encore, ils auraient tous périt sous la main d’Aro et de sa garde lors de la naissance de Nessie…

Oui si Samaël avait pris ma vie à l’époque, cela aurait modifié la vie de nombreuses personnes…

Il retira le haut de ses vêtements laissa apparaitre un corps secrètement musclé et divin avec une peau sans presque aucune cicatrice. Je pensais au corps de mon époux, aux marques de son passé, aux morsures des nouveaux nés de Maria… J’aimais Jasper, malgré les difficultés que nous rencontrons. Je reportais mon attention sur Samaël.

-Je suis navrée du manque de délicatesse et de savoir-vivre que j’ai pu avoir à l’époque. Pas un seul instant je n’ai pensé que nous pouvions vus importuner surtout durant votre deuil. J’en suis sincèrement navrée et vous présente mes excuses. Et je vous remercie également de m’avoir laissé la vie sauve à l’époque, de m’avoir laissé une chance de m’enfuir…

Je revoyais le regard qu’il m’avait lancé, un simple regard qui en disait long. Un simple regard qui m’informait du sombre avenir de mes avenirs et de l’infime espoir que j’avais de sauver ma vie…

☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une colombe n'est pas toujours blanche tout comme les anges ft Alice M. Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [RESOLU] Problème avec l'appli HTC Actualités
» Votre unsub préféré ?
» [SOFT] BUDDYMOD : Pour tous les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, MSN [Gratuit]
» [Kwon, Yun-deok] Mon chat fait tout comme moi
» Tout comme Mercury, mon talent, c'est le dessin
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Over Light :: Boutique d'Alice-