Forum rpg Twilight
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rendez-vous sur Over Light Version 2 pour une version récente du forum Very Happy

Partagez | 
 

 C'est pas si grave que ça !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
☼ Crédits : Never Utopia & Tumblr
☼ Date d'inscription : 31/08/2016
☼ Messages : 21
☼ Célébrité : Madeline Rae Mason
☼ Âge du Perso : 370 ans
☼ Race : Fée
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Célibataire
☼ Disponibilité rp : 0/3 en cours
☼ Multi-comptes : Leah Clearwater
avatar
Lilith O. Malenchovda
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Mer 7 Sep - 9:41




Pas si grave que ça !


« Croiser la route d'une fée, c'est comme manger épicé, tu as horreur du gout que ça te laisse dans la bouche mais tu en redemande toujours ! »

Sourire doux et bienveillant, à des années lumières de ce qu'offrait en vérité la réalité. Elle était là sans l'être vraiment, contemplant des enfants dont elle avait un jour eu l'âge. Il y avait là cette affreuse sensation, comme si le temps n'avait plus d'emprise sur elle et qu'il offrait aux fées le don d'observer le monde d'un œil souverain et protecteur. Lilith se sentait impuissante face à cela. Elle l'était peut-être même réellement. Néanmoins, si elle ne pouvait avoir le contrôle de ce qu'elle vivait au moment où elle le vivait, elle pouvait au moins espérer choisir la façon dont tournerait les choses. Parce qu'elle voulait rester maîtresse de quelques petits événements, simplement pour ne pas rester la spectatrice impuissante qu'elle aurait -comme l'était ceux de son espèce- dû être. Alors, à l'instar des adolescents qui interagissaient à ses côtés, elle se sentait vieille sans réellement l'être. Sa grand-mère avait plus de mille ans et restait pourtant indéniablement encrée dans une quarantaine révolue qui donnait parfois l'impression qu'elle aurait pu être sa mère. Quant à elle, elle avait ralenti sa croissance à l'âge pur et doux de l'adolescence, accrochée sans le vouloir au corps étrange d'une jeune fille d'environ dix-huit ans. Ça n'était pas pour lui déplaire, mais la société ne lui accordait que peu de crédit de ce fait, que ce soit dans son monde-ci comme dans son monde d'origine.

En battant plusieurs fois des cils, elle fut surprise par les rires des trois plus vieux qui se moquaient gentiment de la façon dont le plus jeune avait abordé la fée. Elle sourit à nouveau, elle n'avait rien vu de mal dans sa façon surprenante de venir lui parler, même si pour le coup, elle en avait été quelque peu surprise. Sans le moindre mot, elle continua d'observer le groupe rire un instant avant qu'ils ne se calment doucement. Là, le plus vieux repris la parole et bien qu'elle ait juré qu'il l'observait avec une pointe d'amusement, elle n'en retint rien et se contenta de l'écouter lui expliquer qu'ils traînaient dans le coin depuis bien longtemps. Elle fronça légèrement les sourcils ; leurs parents ne se demandaient jamais ce qu'ils faisaient en dehors des cours ?
Elle s'abstint tout de même de la moindre remarque à ce sujet, remettant cela à plus tard. Au lieu de ça, elle répliqua dans un léger murmure ;

« Si tu le dis... »

Puis, il en vint à lui demander son nom. Elle tiqua légèrement. En tant ordinaire, sa grand-mère lui avait donné l'ordre -et il s'agissait réellement d'un ordre- de ne jamais rester suffisamment auprès d'une personne pour en arriver à se présenter, car il était prohibé pour elle de donner son identité en entière, probablement parce que quelques vampires auraient pu avoir vent de son existence et se mettre en tête de la vider de son sang, comme ils l'avaient fait pour le reste de sa famille. Mais en même temps, ces quatre-là n'avaient rien de vampirique et sans doute même ne retiendraient-ils pas son nom plus tard. Lilith hésita donc. Pendant environ une minute, elle resta silencieuse, toisant le chef de la bande du regard, partagée entre l'envie de parler et celle de se taire.

« Lilith, je m'appelle Lilith. »

Finalement elle souffla légèrement. Rien que son prénom, ça n'était pas grand-chose, aussi ne risquait-elle que très peu en déclinant son identité de la sorte. Avec un petit sourire, elle se permit donc de lui retourner la question ;

« Et vous quatre, vous avez un nom ? »
- Adrenalean 2016 pour Epicode


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

LILITH


Ici, c'est l'impossible qui devient possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.•°¤* Modificateur *¤°•.
☼ Date d'inscription : 14/06/2016
☼ Messages : 21
avatar
Tokalah Blackblood
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Mer 7 Sep - 23:18

C'est pas si grave que ça !


with Lilith




-----------------------------------------------



Akecheta ------ Chatan ----- Dakotah



« Si tu le dis... » marmonna l'inconnu.

Elle ne semblait pas convaincu de la réponse du jeune homme. Renard en fut le premier étonné et en abaissa son sourire. C'était quoi cette réponse ? Prétendait-elle mieux savoir qu'eux depuis combien de temps ils fréquentaient la ville ? Elle qui ne devait vraiment jamais sortir de chez elle pour ne pas les avoir vu une seule fois durant toutes ces années ! Les autres amérindiens avaient aussi remarqué ce changement de ton au niveau des réponses de leur interlocutrice et pendant un court moment, chacun en vain à se demander intérieurement s'ils avaient dit ou fait quelque chose de pas correct.

- Je ne blague pas, reprit alors le modificateur en reprenant son sourire, c'est surtout toi qui ne sors pas assez à mon avis !

Par la suite, il en vint à demander à la demoiselle quel était son nom. Pour une obscure raison, ce détail pourtant crucial lorsqu'on débutait une relation quelconque avec autrui donnait étrangement l'impression de poser problème à l'adolescente. A vrai dire, elle ne répondit même pas.

- Eh ben ? fit Dako décontenancé par ce silence, t'as donné ta langue au chat ?

Il se passa plusieurs secondes ainsi durant lesquelles la jeune fille semblait même ailleurs. Peut-être n'avait-elle pas envie de répondre tout simplement. Peut-être que la présence du groupe la dérangeait même si ça n'avait pas l'air d'être du tout le cas avant. Après tout, ça ne faisait que quelques minutes que les garçons et la fille se parlaient. C'était peut-être un peu tôt pour demander un prénom. Tokalah, cependant, avait remarqué que la fille continuait de le regarder, mais sans émettre la moindre réponse. Il la fixait lui aussi, cherchant une raison à son hésitation.

- On va pas te manger tu sais !
lança alors Chatan cette fois-ci sans trop faire attention à cet échange de regard que la jeune fille pratiquait avec son congénère.

- Le ventre à patte que tu es en serait pourtant bien capable je suis sûr, répliqua Akecheta en tournant ses prunelles vers son camarade.

- N'exagère rien !

- Exagérer ? renchérit Dakotah, les limites de ta panse dépassent celle de l'univers !

« Lilith, je m'appelle Lilith. »

Le silence s'imposa entre les quatre comparses. La dénommée Lilith avait l'air soulagé d'avoir eu le courage ou l'audace de révéler son identité. Renard en était satisfait. Lilith. C'était simple et court. Pas besoin d'un nom de famille ou autre, ce n'était pas ce qu'avait demandé le jeune homme. Il avait simplement désiré un nom pour savoir comment appeler la demoiselle s'il avait besoin cela dit de l'appeler.

« Et vous quatre, vous avez un nom ? » demanda t-elle par la suite.

Tokalah étira un sourire amusé avant de répondre :

- Oui bien sûr, comme tout le monde ! Tu peux m'appeler Renard.

Le garçon porta une main à son torse pour se désigner ainsi. Ce n'était pas son vrai nom, mais il était souvent dit que Tokalah était un peu délicat à retenir pour ceux qui n'avait pas l'habitude de la langue amérindienne et comme cela signifier "Renard", pourquoi se casser la tête ? Ce surnom, il l'aimait. Cela le distinguait bien.

- Et voici Ake, Dako et Chatan, poursuivit le modificateur en pointant du doigt à chaque fois chacun des garçons qui se trouvaient derrière lui.

Encore une fois, il ne citait que les surnoms, qui étaient bien plus simple à retenir. Même entre eux, ils s'appelaient très rarement par leur prénom entier. Sauf Chatan car c'était déjà relativement court. Ensemble, les trois autres saluèrent la jeune fille de la main en lançant des "salut" et des "enchanté Lilith" un peu aléatoirement, esquissant des sourires par ci, par là.




☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼ Crédits : Never Utopia & Tumblr
☼ Date d'inscription : 31/08/2016
☼ Messages : 21
☼ Célébrité : Madeline Rae Mason
☼ Âge du Perso : 370 ans
☼ Race : Fée
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Célibataire
☼ Disponibilité rp : 0/3 en cours
☼ Multi-comptes : Leah Clearwater
avatar
Lilith O. Malenchovda
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Jeu 8 Sep - 10:57




Pas si grave que ça !


« Croiser la route d'une fée, c'est comme manger épicé, tu as horreur du gout que ça te laisse dans la bouche mais tu en redemande toujours ! »

Lilith grimaça légèrement. Sortir de chez elle ? Non, il était absolument certain qu'elle n'en avait pas eu l'occasion depuis un certain nombre d'années. Le temps filait et avec lui, les escapades au grand jour se raréfiaient. Elle n'était pas réellement malheureuse, puisqu'elle n'avait connu que ce système depuis la perte d'une grande partie de sa famille. Néanmoins, lorsqu'elle devait retourner dans la demeure de sa grand-mère, elle ne pouvait réprimer le petit pincement au cœur qui naissait en elle. Avec un sourire en coin, elle baissa les yeux, hochant légèrement la tête. Elle n'avait pas réellement envie que toute l'attention du groupe se porte sur elle finalement, car elle n'attirerait que bien trop vite la suspicion et la curiosité des quatre garçons qui, futés -et elle doutait sérieusement du contraire- ne tarderaient pas à poser les bonnes questions ; celles qu'elle voulait à tout prix éviter. Se résignant donc à passer à autre chose, elle approuva silencieusement les propos du plus vieux. Elle se savait plus vieille qu'eux et sans doute plus ancienne résidente qu'eux à Tamara, mais rabaissant son égo, elle n'en fit part à personne. De toute façon, tant qu'elle le savait, le reste n'avait pas le moindre once d'importance. Elle sourit cependant distraitement face aux remarques des garçons. S'ils savaient à quel point certains auraient donné tout ce qu'ils possédaient pour ne serait-ce que sentir une effluve de son odeur, alors peut-être n'auraient-ils pas fait usage de ce genre de remarque en sa présence. Elle ouvrit la bouche pour répliquer, mais finalement, décida de se taire à nouveau. Bavarde comme elle était, la jeune fée risquait probablement de faire une gaffe. Heureusement pour elle, à ce moment-là précisément, ils se présentèrent. Ou du moins le plus vieux les présenta-t-il. Avec un nouveau petit sourire, elle hocha lentement la tête à mesure qu'elle assimilait de nouveaux prénoms. Eh bien ! Si niveau originalité, sa mère avait su faire fort pour elle, eux quatre n'étaient certainement pas en restes ! Surtout leur leader.

« Renard ? C'est vraiment ton prénom ? »

Sans doute faisait-elle une drôle de tête, étonnée par un tel prénom. En fait, pour elle, le renard était un petit animal roux, parfois blanc, très mignon et adorable. Ce qui, il fallait le dire, ne collait pas tellement avec l'adolescent presque adulte qui lui faisait face et qui devait bien faire plus d'une tête ou deux qu'elle. En plus de ça, il n'avait rien de roux ou de très fin. Était-ce parce qu'il était aussi rusé qu'on le prétendait à propos de l'animal ? Ou alors parce qu'il se changeait en renard ? Ou alors il parlait aux renards ? Perplexe, elle ne quitta pas son regard dans l'attente de l'obtention d'une réponse.

« Ravie de vous rencontrer en tout cas ! »

Ravie ? Elle l'était très probablement, car voilà longtemps qu'elle n'avait pas fait la connaissance de nouvelles personnes et même si cela n'était peut-être que leur première et dernière rencontre, les trouvant fort sympathique, Lilith ne pu s'empêcher de penser que pour une fois, oui, elle était réellement ravie de rencontrer de nouvelles têtes. Un peu curieuse d'ailleurs, elle continua sur sa lancée, décidée à en apprendre davantage sur ces quatre-là.

« Et vous êtes tous les quatre originaires de Tamara ? »

La question était choisie, car plus ou moins anodine. Elle voulait en apprendre plus sur eux, certes, mais foncer dans le tas en posant des questions gênantes n'était, à ses yeux pas le meilleur moyen d'obtenir la moindre information. Et puis, si elle pouvait également revenir, plus tard, sur le sujet des vampires qu'ils avaient légèrement abordés avant qu'elle n'attire toute l'attention sur elle, alors elle en profiterait très certainement.

- Adrenalean 2016 pour Epicode


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

LILITH


Ici, c'est l'impossible qui devient possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.•°¤* Modificateur *¤°•.
☼ Date d'inscription : 14/06/2016
☼ Messages : 21
avatar
Tokalah Blackblood
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Jeu 8 Sep - 23:13

C'est pas si grave que ça !


with Lilith




-----------------------------------------------



Akecheta ------ Chatan ----- Dakotah



La jeune fille fit une légère grimace. Renard aurait-il dit quelque chose de vexant ? Pourtant ce n'était pas son but lorsqu'il taquinait la demoiselle sur ses habitudes de sorties. Il ignorait encore tout d'elle et n'allait pas se permettre de se moquer d'elle sur quelque sujet que ce soit. Si elle sortait peu, elle avait probablement ses raisons et il ne pouvait pas les deviner. Lui et les autres ne pouvaient qu'être dehors. Heureusement que cela ne les dérangeait pas, ou plus en tout cas. Par chance, ils possédaient tout de même un toit dans leur repère cela dit, mais difficile de comparer ça à la douceur d'un foyer. N'aimant pas trop rester sans rien faire, Dakotah remonta sur sa planche et alla faire le tour de la place du centre ville pour dégourdir les roues de son skate. Il se moquait bien des passants qu'il dérangeait en roulant près d'eux et du bruit qu'il faisait sur les pavés. Chatan profita de la place ainsi libérée par terre pour se lever du dossier du banc et s'y allonger histoire de lézarder au soleil.

Renard, quant à lui, n'était pas dupe. Il voyait dans les diverses expressions de Lilith celle qui ne voulait pas trop se dévoiler avec des sourires trahissant une étrange mélancolie. Sans être un expert dans le domaine, le modificateur prit en compte ce qu'il pouvait savoir d'elle rien qu'en la regardant et identifiant la moindre émotion parcourant son visage. Il y décelait beaucoup d'hésitation, une guerre entre l'envie de rester en retrait et une intense soif de s'ouvrir aux autres. Renard profita alors de ce moment pour se présenter, lui ainsi que ces congénères. Akecheta restait affalé sur le banc, les jambes croisées et les bras étendus le long du dossier que Chatan venait de libérer de sa présence. Il observait les passant et humait avec envie les fumets délicats qui s'évadaient des épiceries et restaurants à proximité, ses longs cheveux noirs parfois agités par une brise légère et agréable.

« Renard ? C'est vraiment ton prénom ? » demanda alors la jeune fille.

Sa question était plus que légitime ! Personne ne pouvait se vanter de porter un tel prénom dans ce monde. Le jeune homme en était bien conscient et s'attendait presque à ce qu'elle lui fasse ce genre de remarque. Il pouvait très bien la comprendre. Il pouffa.

- C'est comme ça qu'on m'appelle, répondit-il en souriant, mais en vérité je m'appelle Tokalah.

Puisque c'était le moment des révélations, il n'allait pas passer à côté. Après, libre à elle d'utiliser le nom qu'elle préférait pour l'appeler. L'un ou l'autre, ou même Toka ne lui posait aucun problème. Les prénoms avaient étrangement bien moins d'importance lorsqu'on vivait hors de la société.

« Ravie de vous rencontrer en tout cas ! »

- Ravi de même ! répondirent en choeur les trois modificateur ici présent, Dako s'étant un peu trop éloigné sur sa planche pour avoir suivi la suite de la conversation.

« Et vous êtes tous les quatre originaires de Tamara ? »

La curiosité poussait Lilith à poursuivre la conversation et à s'intéresser à leur cas. Renard ignorait si c'était bon signe ou non. La jeune fille ne représentait pas vraiment un danger alors il n'y avait pas vraiment de raison de lui cacher quoi que ce soit.

- Pas vraiment,
répondit le jeune homme, on vient d'un peu partout.

Il se tourna vers Akecheta un moment.

- C'est quoi toi ? Alabama c'est ça ?

- C'est ça.

- C'est ça, conclu Renard en regardant à nouveau la jeune fille, moi je viens d'un petit village pas bien loin d'ici mais je ne me rappelle plus du nom en fait. Et toi ? Tu as toujours vécu dans cette ville ?



☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼ Crédits : Never Utopia & Tumblr
☼ Date d'inscription : 31/08/2016
☼ Messages : 21
☼ Célébrité : Madeline Rae Mason
☼ Âge du Perso : 370 ans
☼ Race : Fée
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Célibataire
☼ Disponibilité rp : 0/3 en cours
☼ Multi-comptes : Leah Clearwater
avatar
Lilith O. Malenchovda
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Ven 9 Sep - 10:57




Pas si grave que ça !


« Croiser la route d'une fée, c'est comme manger épicé, tu as horreur du gout que ça te laisse dans la bouche mais tu en redemande toujours ! »

Le soleil tapait doucement sur le centre-ville de Tamara en Louisiane. Enfin, doucement, tout était relatif, car quelques personnes, peu désireuses de profiter de ces rayonnements longeaient les murs des boutiques avec une rapidité déconcertante, évitant au maximum la place centrale. Lilith, elle, avec sa peau blême et fragile commençait à doucement se réchauffer. Elle ne pourrait pas rester là très longtemps et même prendrait-elle quelques rougeurs qu'elle découvrirait ce soir avant d'aller se coucher. Mais, pour le moment, peu lui importait le temps qu'il faisait. Elle était bien, en compagnie des jeunes garçons et en arrivait presque à oublier la tragédie qu'était son existence entière. Et puis, être à leur côté avait quelque chose de relativement apaisant. Certes, elle se tracassait toujours à savoir quoi dire et comment le dire, mais elle n'était plus enfermée chez elle, bloquée dans un château à la manière d'une des princesses de ses drôles de comptes. Sauf que dans son histoire à elle, aucun prince ne viendrait la sauver de la tristesse de sa vie. Avec un regard intrigué, elle observa Dako -c'était bien son surnom, non?- s'éloigner sur une planche. Oh, elle connaissait ce drôle d'engin, elle en avait déjà vu plusieurs fois durant sa courte existence. Néanmoins, pour elle, c'était toujours quelque chose d'étrange et qui semblait semblable à de la magie. De ce fait, curieuse, elle l'observa pendant quelques secondes jusqu'à ce qu'il soit plus loin, insouciant des passants qu'il embêtait sur son passage. Elle aussi, elle aurait bien aimé embêter les gens sans se soucier de quoi que ce soit. Mais elle ne le pouvait pas. Sans doute parce qu'elle était trop responsable. Ou alors parce qu'elle n'oserait pas. Reportant son attention sur les trois autres, elle leur offrit un petit sourire contrit. Maintenant qu'elle avait eu la force de répondre et de donner son identité, elle se sentait soulagée.

« Oh je vois ! »

Un peu perdue, elle se sentait incapable de l'appeler Renard. Et puis, elle le trouvait chouette, son prénom. Alors, si elle s'abstint de faire le moindre commentaire pour le moment, Lilith se promi de réfléchir à comment l'appeler plus tard, lorsqu'elle serait seule et sans doute de retour dans la triste réalité de son monde. Pour l'instant, elle se contentait de suivre la conversation avec les autres, qui, songeur, tentaient de se rappeler d'où ils venaient. Parce qu'ils ne s'en souvenaient plus ? Elle fronça légèrement les sourcils, comment pouvais-t-on ne plus se souvenir du nom de son village ? Là encore, elle ne fit aucune remarque, car elle pourrait peut-être, plus tard, revenir là-dessus.

« Eh bien je viens de Russie. Ou plutôt de Sibérie pour être plus précise. »

Plus précise ? Elle aurait pu l'être en leur racontant qu'elle venait d'un monde magique et parallèle fondé par sa famille des siècles et des siècles avant sa naissance dans le but de vivre en paix et loin des vampires, mais très franchement, c'était trop tiré par les cheveux pour qu'ils en acceptent le moindre mot. Alors, l'alternative du mensonge par omission semblait être la meilleure solution, à nouveau, car, le passage entre son monde et celui-ci, c'était en Sibérie qu'il se trouvait. Avec un petit sourire, elle reporta son attention sur Dako', plus loin. Puis, d'une voix totalement anodine, mais qui recherchait à faire son petit effet, elle demanda, distraitement, comme si elle ne réfléchissait pas avant de parler ;

« Et vous êtes quoi, au juste ? »
- Adrenalean 2016 pour Epicode


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

LILITH


Ici, c'est l'impossible qui devient possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.•°¤* Modificateur *¤°•.
☼ Date d'inscription : 14/06/2016
☼ Messages : 21
avatar
Tokalah Blackblood
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Ven 9 Sep - 23:21

C'est pas si grave que ça !


with Lilith




-----------------------------------------------



Akecheta ------ Chatan ----- Dakotah



La pâleur de la jeune fille, qui devait prouver à quel point elle voyait si peu la lumière du jour, contrastait avec la peau mâte des jeunes garçons qui se trouvaient avec elle. Eux, ce n'était pas tellement qu'ils voyaient souvent le soleil, mais tenait ce teint de leur ethnie amérindienne. Le soleil ne leur faisait pas peur, ils aimaient bien lézarder en dessous d'ailleurs comme le faisait Chatan actuellement sur les pavés de la place. Dako, toujours figé sur son skate, roulait avec aisance parmi la population qui s'afférait dans le centre ville, zigzaguant autour du moindre obstacles. Même si chaque membre de la bande à Renard savait pratiquer l'art noble du skate, Dakotah restait le maître en la matière car autre qu'un moyen de transport, c'était une passion. Renard expliqua plus en détail à Lilith les secrets de son identité sans pour autant entrer dans les détails. Pour preuve, il n'évoqua aucun nom de famille, car ça importait tellement peu désormais. En plus, Lilith non plus n'avait pas dévoiler le sien et Tokalah s'en moquait comme de l'an 400.  

« Eh bien je viens de Russie. Ou plutôt de Sibérie pour être plus précise. »

Toka haussa les sourcils, véritablement stupéfait qu'elle vienne d'aussi loin.

- Wow ! fit Akecheta juste à côté de lui, comme ça doit geler là-bas !

Il en frissonnait rien que d'y penser, lui qui avait toujours connu que le soleil et la chaleur ! Ce n'était pas lui, ni un autre du groupe, qui serait tenté de se rendre dans la partie nord du globe. Tokalah jeta un bref regard à son congénère avant de reposer ses prunelles sur Lilith.

- C'est vachement loin dis donc, répondit-il, ça doit beaucoup te changer de vivre ici. Pourquoi es-tu venu vivre aussi loin de ton pays natal ?

C'était peut-être une question un peu trop osée, mais le tact n'était pas non plus une de ses spécialités.

« Et vous êtes quoi, au juste ? »

Oh ? C'était quoi cette question ? Aurait-elle deviner qu'ils n'étaient pas des humains ordinaires ? Akecheta tenta de cacher une certaine inquiétude. Ce n'était pas forcément bon signe que n'importe qui puisse deviner qu'ils n'étaient pas normaux. Dans cette ville, il valait mieux rester secret sur certains sujet. Renard esquissa un petit sourire mal à l'aise, même si au fond de lui, il était décontenancé.

- Comment ça on est quoi ? demanda t-il alors en feignant l'ignorance.

- Renard ! s'exclama alors Dakotah.

Il revint près des autres sur sa planche, attirant l'attention du petit groupe.

- Des flics viennent par ici, ajouta t-il pressement.

- Toujours l'art de gâcher nos sorties...marmonna Chatan en soupirant, las, avant de se redresser.

Renard et Ake se levèrent du banc.

- On décampe, fit Tokalah.

Les trois autres hochèrent la tête et prirent la poudre d'escampette dans la première rue à portée de main, disparaissant entre les bâtiments. Renard se tourna alors vers la jeune fille et lui étira un sourire. C'est un peu comme s'il avait été sauvé par le gong.

- Eh bien, ça m'a fait plaisir de te rencontrer Lilith,
lui dit-il, tu devrais sortir plus souvent, peut-être qu'on se reverrait.



☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☼ Crédits : Never Utopia & Tumblr
☼ Date d'inscription : 31/08/2016
☼ Messages : 21
☼ Célébrité : Madeline Rae Mason
☼ Âge du Perso : 370 ans
☼ Race : Fée
☼ Localisation : Tamara
☼ Amour(s) : Célibataire
☼ Disponibilité rp : 0/3 en cours
☼ Multi-comptes : Leah Clearwater
avatar
Lilith O. Malenchovda
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   Sam 10 Sep - 17:02




Pas si grave que ça !


« Croiser la route d'une fée, c'est comme manger épicé, tu as horreur du gout que ça te laisse dans la bouche mais tu en redemande toujours ! »

Tout aurait pu bien se passer, tout aurait pu être parfait. A vrai dire, dans la tête de Lilith, jeune fée qui n'avait pas dû sentir le soleil sur sa peau depuis une éternité, tout l'était déjà bien assez. Elle souriait, insouciante et taquine comme elle avait su l'être autre fois, feignant l'ignorance de ce monde, embrassant avec naïveté ce qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de voir ailleurs qu'à la télévision, quand elle avait une de ses rares autorisation à la regarder. Les quatre garçons qui lui étaient un peu tombés dessus par le plus pur des hasards avaient su contribuer à ce moment de douceur et de lumière dans sa vie chaotique et sombre. Pendant un instant qui lui avait paru bien trop court, elle avait jouit d'une totale liberté en leur compagnie et c'était sentie revivre, comme elle ne s'était plus sentie depuis déjà bien trop longtemps. Alors, alors même qu'elle s'apprêtait à répondre à Tokalah qui abordait le sujet de la Russie, de sa terre natale et de tout ce qu'elle y avait vécu, elle avait osé poser cette question si fatidique et si étonnante. Car pour elle, aucun de ses quatre là n'était un être humain ordinaire -leur aura n'avait rien d'humaine en tout cas- et s'ils n'avaient absolument rien à voir avec des vampires -grand bien lui fasse d'ailleurs que ce ne soit pas le cas- sa curiosité de fée la poussait à vouloir en apprendre plus sur eux, à vouloir savoir de quoi il en retournait réellement. Sans doute leur fit-elle peur avec cette question. Il était même plus que probable qu'aucun d'entre eux ne prenne la peine d'y répondre, mais au moins leur avait-elle fait comprendre qu'elle n'avait rien, elle non plus, d'une humaine ordinaire. Alors, certes, elle n'irait jamais jusqu'à leur dire qu'elle était une fée, de peur que la chose ne s'apprenne et qu'elle en souffre un jour, mais tout de même, elle venait de faire là, un sacré effort. Avec un petit sourire, elle s'apprêtait à les charrier en leur demandant de ne pas faire les innocents, lorsque, déboulant de nulle part, le plus jeune revint, visiblement très inquiets. Ni d'une, ni de deux, tous se levèrent avec angoisse. Avaient-ils quelque chose à se reprocher pour vouloir fuir les forces de l'ordre ? Probablement. Les imitant, elle se leva et alors que tous s'enfuyaient déjà sans demander leurs restes, le plus vieux resta pour la saluer.Avec un sourire triste, elle hocha doucement la tête ;

« Oh tu sais ! Il faudrait que j'ai beaucoup de chance pour pouvoir ressortir un jour ! Mais j'essaierais de forcer le destin pour que nos chemins se croisent à nouveau !.. »

Puis lentement, tous disparurent et comme une gifle puissant, Lilith fut tirée hors de la douceur de cette rencontre. Amer et presque triste, elle baissa la tête, luttant contre la vague d'émotions qui faisait rage en elle. La fée était terriblement déçue que tout se termine aussi vite, la main encore levée pour les saluer, elle renifla doucement. Trop sensible, elle avait toujours été trop sensible. Et, égoïstement, ce n'était pas les garçons qui lui manquait le plus, mais cette drôle de sensation nommée liberté, qui avait disparu aussi vite qu'elle était apparue. Laissant retomber son bras le long de son corps, elle tenta pourtant de se reprendre et, apercevant du coin de l'œil trois hommes visiblement désireux de mettre la main sur les garçons, elle s'éloigna discrètement. Si elle n'était pas certaine de les revoir un jour, elle se devait pourtant de couvrir leurs traces et d'éviter d'attirer l'attention sur elle. Ainsi, reprenant très lentement le chemin du retour, les bras ballants et le regard vide, elle songea à l'excellent moment qu'elle venait de passer.

- Adrenalean 2016 pour Epicode


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

LILITH


Ici, c'est l'impossible qui devient possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est pas si grave que ça !   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pas si grave que ça !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 1/4 Scale Grave Digger !
» Grave digger
» Cette chanson me tue grave!!
» 9x11, The Grave Shift
» [Collection] Nuit Grave - Fleuve Noir
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Over Light :: La Grand Place-