Forum rpg Twilight
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rendez-vous sur Over Light Version 2 pour une version récente du forum Very Happy

Partagez | 
 

 Le retour de Bella - Seule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fonda & Vampire Végé ♥

☼ Crédits : Sais pas
☼ Date d'inscription : 25/06/2015
☼ Messages : 107
☼ Célébrité : Kristen Stewart
☼ Âge du Perso : 28 ans
☼ Race : Vampire Végétarien
☼ Don : Bouclier mental
☼ Localisation : Tamara
☼ Occupations : Libraire
☼ Amour(s) : Edward et Nessie ♥
☼ Humeur : Bonne
avatar
Isabella M. Cullen
MessageSujet: Le retour de Bella - Seule.   Sam 2 Jan - 16:25



Cela ne faisait pas longtemps que je venais de rentrer à la Pension, après mon mystérieux voyage... Ceci dit, la famille était trop absorbée par ses problèmes pour y prêter vraiment attention.
J'avais besoin d'être seule mais aussi au calme. Je me rendis donc dans notre immense bibliothèque, j'en profitais pour m'assurer que le rangement était impeccable, puis je me posai un bref instant sur un fauteuil, faisant mine de lire un lourd volume, bien que j'étais simplement occupée à faire le point...

L'année 2015 avait décidément été une année des plus compliquées !
Tout avait bien commencé avec l'ouverture de la Pension, j'étais la première à m'en réjouir. Cela allait nous changer les idées, ramener du soleil mentalement et littéralement parlant dans nos vies. La crème magique de Carlisle m'avait franchement emballée. J'avais adoré m'atteler à la construction de la Pension, m'y adonnant corps et âme.

Bien sûr, cela ne m'avait pas empêché de me faire un sang d'encre pour ma fille. Sa situation avec Jacob était difficile. Et elle ne m'avait pas laissé intervenir. Elle avait catégoriquement refusé de m'en parler et m'avait fui lorsque j'avais tenté de passer outre sa volonté. Voir sa fille devenir une adulte en si peu d'années avait déjà été une épreuve, mais la voir dépérir sans avoir voix au chapitre en avait été une autre.

Pourtant, j'avais écouté les conseils d'Edward et d'Alice, j'avais pris patience. Une patience qui avait payé finalement, puisque désormais, Jacob et ma fille étaient réuni, plus que jamais soudés.

Mais alors que tout rentrait dans l'ordre pour eux, d'autres pans de ma vie, d'apparence solide, s'étaient détériorés.
Cela m'avait contrainte à passer l'année en voyage. Seul Edward était au courant et il avait accepté d'en garder le secret. Fort heureusement, Alice n'avait rien pressenti de mes allés-venues. Au départ, j'avais estimée qu'elle était trop concentrée à contrôler à distance les Volturis pour se soucier de mes départs. Plus tard, j'avais perçu qu'il y avait autre chose, sans savoir quoi au juste. Edward m'avait finalement confirmé mon sentiment : Alice souffrait. Les choses n'allaient pas bien. Et, une fois n'est pas coutume, elle ne me laissait pas intervenir dans sa vie. À croire que les êtres que j'aimais le plus, s'étaient donné le mot.

Y comprit ma mère, qui s'était avérée étrangement secrète pendant des mois...Mais à la fin du mois de Janvier, elle avait enfin décidé de m'avouer la gravité de son état : elle était atteinte d'un cancer.
J'avais été sous le choc car les médecins ne lui donnaient pas beaucoup de temps. Gardant le silence et faisant promettre à Edward de couvrir mes arrières, j'étais partis pour la Floride quasiment tout le mois de Février 2015. Et c'était donc la raison de mes nombreux autres voyages à répétition.
Ma mère était amaigrie et différente. Elle prenait la nouvelle d'une façon qui m'étonnait : elle était optimiste, faisait du tri dans ses affaires, me rappelait les bons moments passés ensemble. Elle semblait déterminée à faire ses adieux avec calme. Mais pas moi !

L'idée qu'elle meurt alors que j'avais l'éternité me rendait folle. J'étais bien consciente que ce jour arriverait mais pas si tôt ! Je n'étais pas prête, pas du tout. La perdre brutalement, au lieu de laisser le temps nous séparer, était au-dessus de mes forces. Alors j'avais essayé de la convaincre de se battre, de voir les meilleurs médecins au monde. Elle avait accepté. Jasper, qui avait beaucoup de combines et de comptes en banque, m'avait fourni toute l'aide possible afin de lui fournir les meilleurs traitements au monde.
J'avais même voyagé jusqu'en Europe pour rencontrer des médecins qui proposaient des soins beaucoup moins violents que la chimio et tellement plus efficaces.

Je m'étais battue bec et ongle. Il était exclu que je laisse ma mère quitter ce monde sans avoir tout tenté.

La question de sa transformation s'était bien entendu posée entre Edward et moi. Mais j'étais bien consciente que ce n'était pas une solution. J'avais choisi l'immortalité pour lui. Ma mère avait un mari, qui avait lui même une vie professionnelle, des amis, un avenir. La transformer supposait l'arracher à ce choix, et les transformer tous les deux n'étaient pas envisageable. J'avais eu beaucoup de chance de savoir me conformer comme un gant à la vie de vampire : peut-être parce que j'étais tombée follement amoureuse de l'un d'entre eux. Mais ce n'était pas aussi facile pour tous les vampires. Imposer des nouveaux nés incontrôlables à la famille Cullen pouvait tout aussi bien détruire le clan. Or, nous étions étroitement surveillés par nos ennemis de tout temps : les volturis n'attendaient qu'un faux pas pour nous détruire.
Je n'avais pas le droit de faire prendre de risque à ma famille vampire. En épousant Edward, j'avais tacitement accepté que ma famille humaine resterait dans son monde. J'avais tacitement choisi ceux qui feraient mon quotidien et ceux que je verrais un jour partir.

Mais être opposée à ce choix, désormais, à la mort, était horrible. Bien pire que tout ce que j'avais pu imaginer.

Edward m'avait soutenue, bien entendu, avec douceur et respect comme toujours. Comme parallèlement je montais ma propre librairie, Edward et moi faisions passer mes départs pour des recherches de contrats avec des auteurs et des fournisseurs. Et pour tout dire, je m'étais toujours arrangée pour acheter un livre ou me rendre à un salon du livre à chaque fois que j'allais visiter ma mère. En plus, joindre mon projet professionnelle à ma mission familiale rendait la tâche plus facile, cela me permettait de me changer les idées. Et accessoirement, cela m'évitait de mentir.
Finalement, depuis le mois de novembre, l'état de ma mère s'était amélioré. Les cellules cancéreuses avaient prit du recul. On ne pouvait pas encore parler clairement de rémission, mais j'espérais de tout mon cœur que cela se produise.

Passer tout ce temps avec ma mère m'avait rapproché d'elle et m'avait rappelé à quel point je tenais à mon autre famille. J'avais donc décidé de la laisser aux seuls bons soins de Phil pour quelques temps, il était temps que je me consacre à mon clan.

Et ça n'était pas du luxe. Car malgré tous mes efforts, la famille semblait sur le point d'imploser. Rosalie et Emmett s'étaient séparés, et maintenant Alice et Jasper...

La nouvelle m'avait fait tomber des nues.

Et pourtant, cela allait bientôt faire trois mois que Jasper était parti. Trois mois durant lesquels je n'avais pas pu m'en mêler, trop absorbée par mes propres obligations, sans compter qu'Alice ne se laissait pas trop approcher.
J'avais toujours eu le sentiment que leur couple était le plus fort d'entre nous, le plus immuable. Mais de toute évidence, je m'étais trompée.
Pourtant, j'avais eu beau retourner la situation dans ma tête, il était inconcevable pour moi de me relever comme le faisait Alice après un tel drame.

Si Edward me quittait ... Bien sûr je ne pourrais pas en mourir - j'avais ma fille et j'étais plus forte que jamais en tant que vampire - mais je tomberais inévitablement dans un gouffre sans fin.
Alice, bien entendu, n'avait pas non plus dansé sur les toits après le départ de Jasper. Bien au contraire, c'était la première fois que je l'avais vu trainer en jogging dans la villa. Et oui, en jogging vous n'avez pas rêvé. Autant dire qu'Alice mal sapée, c'est l'équivalent d'une dépression monumentale chez un être normal.

Sur le coup, on s'était tous inquiété. Mais notre lutine nationale n'avait pas tenu à en parler. En fait, elle s'était même très vite éclipsée de la villa, choisissant d'emménager dans son appartement au-dessus de son magasin.
Je regrettais que mes soucis personnels m'aient à ce point aveuglée. Alice allait mal depuis un moment, sauf que je n'avais rien fait pour l'aider. Cela faisait longtemps qu'elle était étrange avec moi, comme si... comme si me voir lui rappelait quelque chose dont j'ignorais la teneur.

Peut-être avais-je simplement commis une erreur. J'aurais voulu en tout cas être une vraie amie pour elle, une confidente, mais il était évident qu'elle avait des souffrances qui nécessitaient qu'elle prenne du recul sur nous tous. C'était ce qu'Edward m'avait confirmé. Il s'efforçait de ne pas écouter les pensées de sa sœur, pour la respecter comme il le faisait pour toute la famille, mais il avait pu capter des bribes malgré lui. Alice était en réflexion, en travaille sur elle-même, en deuil de sa relation avec Jasper et en construction...

Construction pour devenir quoi ? Je l'ignorais. Je n'avais jamais imaginé qu'Alice puisse vivre sans Jasper. Cela signifiait-il qu'elle allait nous quitter nous aussi ?
Je le craignais, car j'aimais infiniment ma meilleure amie et elle me manquait....




☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤·.¸¸.·´¯`·.¸¸.☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤

and now we are alive
Libre d'aimer, libre de croire que demain sera meilleur et qu'aujourd'hui est merveilleux. Libre de dire je t'aime, sans menaces ni haine. Libre dans mon cœur. Libres mes doigts dans ta main et mon corps dans tes draps.  © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le retour de Bella - Seule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» quelle musique a quel moment?
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» Numericable va fournire des cartes seule a 40€
» [AIDE] HD2 et retour sav
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Over Light :: Grande bibliothèque-